La pratique vétérinaire


 

La pratique de soins vétérinaires est interdite à toute personne n'ayant pas la qualité de docteur vétérinaire, c'est de l'exercice illégal de la médecine vétérinaire.

 

Etre pet-sitter ne vous donne pas l'autorisation d'effectuer des soins vétérinaires notamment les injections parentérales. 

Soigner un animal qui n'est pas le vôtre est dans tous les cas très risqué. On le redira autant de fois que nécessaire, vous êtes pleinement responsable des animaux qui sont sous votre garde.

 

Prenons exemple avec les injections d'insuline pour un chat diabétique

Des conséquences peuvent survenir après une injection, le diabète n'est pas à prendre à la légère. C'est un traitement très contraignant. Le chat peut faire une crise d'hypoglycémie.

L'hypoglycémie est la complication la plus fréquente d’insulinothérapie lors de surdosage. Elle se caractérise par une faiblesse, un abattement et une fatigue anormale, des tremblements, une démarche vacillante et une incoordination motrice, des troubles de la vision, une désorientation et une anxiété, pouvant aller jusqu'à des crises convulsives, le coma puis la mort. 

 

C'est une responsabilité très lourde qui peut vous coûter très cher sur le plan légal. Ne sous-estimez jamais le chagrin d'un maître pour la perte de son compagnon ! Il peut se retourner contre vous et porter plainte pour exercice illégal de la médecine vétérinaire.

Vous êtes un professionnel et en proposant une prestation que vous n'êtes pas habilité à faire, vous vous exposez à des sanctions lourdes.

 

Extrait : « Art. L. 243-1. - I. - Pour l’application du présent chapitre, on entend par :

« - "acte de médecine des animaux" : tout acte ayant pour objet de déterminer l’état physiologique d’un animal ou d’un groupe d’animaux ou son état de santé, de diagnostiquer une maladie, y compris comportementale, une blessure, une douleur, une malformation, de les prévenir ou les traiter, de prescrire des médicaments ou de les administrer par voie parentérale*

 

*La voie parentérale peut désigner toutes sortes d'injections, à l'exception de la voie entérale, c'est-à-dire par le tube digestif. La voie parentérale englobe donc l'injection par intraveineuse (dans une veine), l'injection sous-cutanée (sous la peau), l'injection intradermique (dans le derme) et l'injection intramusculaire (dans le muscle)....

 

L'acte vétérinaire : lien 

 

 

 

©2015 Le Collectif Pet-Sitters Professionnels - Tous droits réservés. Toute reproduction et copie de texte est interdite sans l'autorisation manuscrite de l'auteur La Conciergerie des chats et du collectif.

 

Formation pet-sitting

Notre page Facebook

La carte des membres